La commission géothermie du SER se féminise

Print Friendly, PDF & Email

Michele_Cyna_1-f09c3Michèle Cyna a été élue présidente de la commission géothermie du Syndicat des énergies renouvelables (SER), qui rassemble une trentaine de sociétés. Elle intègre également le Conseil d’administration du SER pour y représenter la filière géothermie. Elle succède à Jean-Claude Andréini.

Diplômée en 1979 de l’École Polytechnique, Michèle Cyna a ensuite intégré les Ponts et Chaussées. Elle est aujourd’hui PDG du bureau d’études Burgeap, spécialisé dans les domaines de l’environnement, la dépollution des sols, la décontamination de sites et sols, etc.

« La géothermie a un rôle important à jouer dans le mix énergétique. Elle doit être mieux connue et son utilisation facilitée. […] Je compte augmenter la place de la géothermie dans le bouquet énergétique français et favoriser l’exportation de nos savoir-faire », a déclaré la nouvelle Présidente de la commission.

Dans le cadre du Grenelle de l’environnement, la France vise pour 2020 une contribution de la géothermie de 1,3 million tep (tonnes équivalent pétrole). Mais, en dépit d’un potentiel incontestable, son développement reste limité en France. Le nouveau Code minier, actuellement en chantier, devrait encourager son développement.

_________

A consulter aussi :