Google rachète Nest au prix fort pour s’imposer dans le smart home (Premium)

Print Friendly, PDF & Email
Nest
Thermostat Nest (DR)

L’année 2014 marquera-t-elle la reprise des fusions-acquisitions dans le secteur des cleantech ? Elle démarre en tout cas avec une opération spectaculaire : Google a annoncé qu’il allait débourser 3,2 milliards de dollars (2,3 milliards d’euros) en cash pour s’emparer de Nest Labs, la pépite californienne spécialisée dans les thermostats intelligents. Fondée ...

 

 

Article précédentAppel à projets « gestion et traitement des déchets » en Ile-de-France
Article suivantLa Chine lance de nouveaux marchés dédiés à la pollution de l’air (Premium)

1 COMMENT

  1. Comme je l’indiquais dans les prévisions 2014 sur les objets connectés ( http://bit.ly/Livo_2014 ), les géants du Web doivent rapidement racheter des acteurs ayant une base client déjà massive d’objets connectés pour pouvoir devenir leader sur ce marché dans les années à venir.
     
    C’est la raison pour laquelle j’avais anticipé qu’en 2014, une des cibles potentielles serait Nest et l’acquéreur Google mais j’avais aussi identifié d’autres cibles telles que Fitbit, Jawbone et qui sait peut-être Withings et Netatmo et d’autres acquéreurs tels que Microsoft, Apple et peut-être Samsung.
     
    Si vous souhaitez d’autres prévisions sur les objets connectés, vous pouvez aller sur http://www.livosphere.com .
     
    Dimitri Carbonnelle – Fondateur de Livosphere – Créateur d’objets connectés pour les entreprises
    Twitter @livosphere

Comments are closed.