Deals du 25 novembre au 2 décembre : l’éolien offshore européen prend forme, le solaire se recompose

Print Friendly, PDF & Email

eolien-offshoreSemaine riche en événements dans l’éolien offshore. A la clôture du deuxième appel d’offres français, le 29 novembre, seuls deux consortiums sont en lice : EDF EN, Alstom et WPD veulent consolider leurs acquis du premier round tandis que GDF Suez, EDPR et Neoen misent sur la nouvelle turbine de 8 MW proposée par Areva.

A l’international, l’allemand RWE abandonne son projet Atlantic Array en Angleterre alors que Statoil franchit une étape supplémentaire vers un parc pilote d’éolien flottant au large de l’Ecosse.

A terre, le turbinier allemand Nordex lève 73 M€ en Bourse.

Dans le solaire, l’ex numéro 1 du photovoltaïque SolarWorld reprend une partie des activités de Bosch Solar, et le chinois LDK obtient un bol d’air auprès des banques. Les taxes européennes anti-dumping sur les importations chinoises ressurgissent, appliquées cette fois au verre solaire.

En Allemagne, la nouvelle coalition lève le pied sur les renouvelables, alors que le Maroc mise sur ses ressources solaires et éoliennes et sur l’efficacité énergétique pour parvenir à économiser 12% de sa consommation d’énergie. En France, des modes de financement innovants apparaissent. Energie Partagée mobilise l’investissement citoyen à auteur de 2,5 M€ et EDF lance sa première obligation sociale et environnementale (ou « green bond »). Mais le rebond constaté par le CGDD dans les raccordements d’installations solaires et éoliennes au troisième trimestre ne compense pas la baisse générale enregistrée sur l’année.

L’effacement électrique, ...