Siltene, lauréat du Cleantech Open avec ses disques durs économes en énergie

Print Friendly, PDF & Email

mramSiltene remporte le concours Cleantech Open France 2013, antichambre du programme international éponyme ciblant les jeunes entreprises de l’économie verte, né en 2006 dans la Silicon Valley. Elle a été choisie parmi 75 candidats. « Siltene est sortie du lot car elle a le plus fort potentiel de croissance et de développement », résume François Girodolle, responsable du Cleantech Open France.

Fondée en 2012 par Cyril Torre, docteur en sciences, et Dafiné Ravelosona, directeur de recherche au CNRS et expert en matériaux magnétiques et spintroniques, à Orsay (Essonne), la société est spécialisée dans les matériaux magnétiques à haute densité. Elle compte bien révolutionner le stockage de données numériques grâce à une technologie de rupture développée depuis dix ans dans les laboratoires du CNRS. Elle s’apprête à commercialiser début 2014 ses procédés et outils de production et cherche à lever 1 M€ pour passer le cap de l’industrialisation.

Un double atout

A l’heure du big data, la technologie de Siltene permet de décupler les capacités de stockage des disques durs tout en réduisant leur taille et en diminuant leur consommation d’énergie.  « Nous pouvons faire tenir 50 Téra dans un boîtier qui en contenait 5 auparavant pour la même consommation d’électricité », explique Cyril Torre.

Des économies d’énergie à l’utilisation mais aussi à la production. « Les nouveaux périphériques de stockage magnétique, les MRAM, utilisent pour leur production une température de synthèse inférieure de 200° à la température nécessaire pour la fabrication des disques durs classiques », continue l’entrepreneur.

La jeune pousse, qui réalisera un chiffre d’affaires « non significatif » pour 2013, prévoit une commercialisation de ses premiers équipements de production en 2014. Elle va faire son entrée sur un marché sans concurrent et voué à un fort potentiel de croissance. « Il y a peu de fabricants de disques durs. Donc en vendant nos procédés et nos outils à un seul, nous avons tout de suite accès à une large part du marché », précise l’entrepreneur qui compte parmi ses clients Seagate ou Samsung.

Les MRAM sans standard

Les disques durs MRAM sont encore en manque de standards. Si elle arrive à imposer le sien, l’entreprise s’ouvre un marché de quelque 600 millions de disques durs par an. En 2014, elle espère atteindre 7 M€ de chiffre d’affaires et employer une dizaine de personnes.

Siltene représentera la France à la prochaine édition internationale du concours Cleantech Open 2013 Global Forum, les 20 et 21 novembre en Californie. La précédente édition avait souri à la France : la société SP3H avait atteint la finale de la Global Ideas Competition, dont elle s’était classée deuxième. Son capteur embarqué pour réduire la consommation de carburant des moteurs thermiques et leurs émissions de gaz polluants avait séduit le jury.

Baptiste Pourquery de Boisserin

________

A consulter aussi :