Les projets d’énergies marines renouvelables en France [2/2]

Print Friendly, PDF & Email

Avec près de 13 000 km de côtes et le deuxième espace maritime du monde derrière les Etats-Unis grâce aux territoires d’outre-mer, la France dispose d’un potentiel naturel important et d’un tissu industriel déjà riche dans le domaine des énergies marines renouvelables (EMR). Sujet à la mode, avec le lancement récent d’un appel à manifestations d’intérêt pour les fermes hydroliennes pilotes ou l’allocation à intervalles réguliers de parcs éoliens offshore par appel d’offres, le secteur est à la fois plein de promesses et  de défis. De l’éolien posé ou flottant à l’énergie thermique des mers, les projets pullulent au large des côtes françaises, mais ces technologies, si prometteuses soient-elles, restent pour l’essentiel au stade du développement. Après le premier volet sur l’éolien offshore, posé et flottant, suite de notre tour d’horizon des projets d’énergies marines renouvelables en France.

Deuxième volet : hydrolien, énergie houlomotrice et énergie thermique des mers

Source : ministère de l'Ecologie
Source : ministère de l’Ecologie

Hydrolien : quatre fermes pilotes financées par l’Ademe

  • Un AMI pour quatre fermes pilotes

François Hollande a donné le 30 septembre 2013 le coup d’envoi de l’appel à manifestations d’intérêt (AMI) pour l’installation de quatre fermes hydroliennes pilotes comprenant entre quatre et dix machines...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.