Deals du 7 au 14 octobre : Des fonds pour l’écomobilité, espoir et déception dans les EnR

Print Friendly, PDF & Email

auto greenDéception cette semaine dans le solaire français. Les cinq développeurs réunis dans le consortium « Sol Coop« , qui soutenait le projet de reprise de l’usine Bosch de Vénissieux par Sillia, jettent l’éponge après le refus du gouvernement de s’engager sur les tarifs d’achat et des appels d’offres réguliers. SAED, start-up du solaire thermique, s’en sort mieux : en redressement judiciaire depuis avril dernier, elle est finalement reprise par le groupe Viessmann Faulquemont. Et toute la filière ne baisse pas les bras : l’appel d’offres pour les centrales de plus de 250 kW a fait un tabac, alors que l’ambitieux SunPartner part en croisade pour créer une filière du photovoltaïque transparent en France.

Dans l’éolien terrestre, l’espoir renaît après l’envoi par le gouvernement d’un dossier de notification d’un nouvel arrêté tarifaire à Bruxelles, ce qui pourrait apporter enfin un peu de visibilité au secteur. Mais le lobbying reste intense comme le montre l’assaut de sept grands énergéticiens européens contre les aides aux filières les plus matures, éolien terrestre et photovoltaïque en tête.

L’écomobilité continue à attirer les investisseurs et cette fois, c’est Vulog qui en profite pour ses logiciels destinés à l’autopartage. Idem pour le stockage avec une nouvelle collecte pour Accuwatt et ses batteries. Le fonds Electranova, ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.