Deals du 21 au 28 octobre : solaire français déprimé, solaire mondial à la fête, des fonds pour l’écomobilité (Premium)

Print Friendly, PDF & Email

bright-sun-by-rain-cloudAutant le solaire français est à la peine, autant le solaire mondial est à la fête. Dans l’Hexagone, développeurs et fabricants sont déçus des annonces sans suite concrète du gouvernement et accentuent leur recherche de débouchés à l’étranger. Avec de beaux succès pour Solairedirect, Urbasolar, Fonroche ou autre Tenergie, comme le montre notre enquête de conjoncture. Dans cette morosité, la start-up Crosslux a néanmoins réussi à trouver des investisseurs.

Pendant que la France du solaire déprime, aux Etats-Unis, les grands installateurs de toits photovoltaïques lèvent des centaines de millions de dollars pour financer leur développement, à l’image de Vivint Solar. Le fabricant coréen Hanwha veut profiter du boom, mais mise surtout sur le segment des bâtiments professionnels. En Chine, c’est aussi l’euphorie et les usines retrouvent des cadences élevées, portées par le récent relèvement des objectifs par le gouvernement, ce qui pourrait profiter à Suntech, l’ex leader mondial des panneaux PV en passe d’être repris par Shunfeng, acteur beaucoup plus modeste coté à Honk Kong.

Dans l’éolien, c’est au Brésil que le marché explose avec de nouvelles enchères en novembre. Au Royaume-Uni, le développeur Infinis prépare son IPO. En France, ...