Vestas sanctionne son PDG, mais le marché éolien s’améliore (Premium)

Print Friendly, PDF & Email

vestas_v80Les piètres résultats du turbinier danois Vestas ont eu raison de son PDG, Ditlev Engel, en poste depuis 2005. Depuis deux ans, le groupe enchaîne les contre-performances. Il a encore annoncé, hier, 62 M€ de pertes pour le 2e trimestre 2013 – contre 8 M€ l’année dernière sur le même période – et le remplacement de son PDG par le suédois Anders Runevad, transfuge de l’équipementier télécoms Ericsson, à partir du 1er septembre. Un changement de dirigeant alors que le marché éolien donne des signes d’embellie.

La ...