Desertec se déconnecte de l’Europe, et après ? (Premium)

Print Friendly, PDF & Email
(Photo : Desertec Industrial Initiative)
(Photo : Desertec Industrial Initiative)

Coup de théâtre : le concept Desertec, visant à produire une énergie verte en Afrique du Nord notamment pour répondre à une partie des besoins électriques de l’Europe, tombe à l’eau. Le soleil du Sahara n’illuminera donc pas Paris. L’organisation Desertec Industrial Initiative (Dii) – bras armé industriel du pharaonique programme Desertec – recule en effet sur son intention d’intégrer étroitement le projet au réseau électrique européen. En d’autres termes, Desertec vise toujours le déploiement d’un chapelet de 100 GW de centrales solaires et éoliennes d’ici à 2050 en Afrique du Nord, mais l’énergie produite restera sur place, pour alimenter Tanger, Alger ou Tunis, par exemple. L’annonce est faite par Paul von Son, PDG de Dii dans le quotidien en ligne EurActiv.

La France, première victime ?

« Honnêtement, ...