74 M€ investis par les fonds français dans les cleantech au 1er trimestre 2013 (Premium)

Print Friendly, PDF & Email

Leseuros investissements des fonds français dans les sociétés des cleantech ont démarré l’année 2013 sur les chapeaux de roue : 74,4 M€ ont été investis, selon les résultats du Baromètre du Club Cleantech de l’Association française des investisseurs en capital (Afic), réalisé avec les données de GreenUnivers en partenariat avec Ernst & Young (1). C’est le montant le plus élevé jamais enregistré pour un premier trimestre ...

depuis la création de ce baromètre, fin 2009. Au total, 24 opérations ont été finalisées. En 2012, l’année avait démarré à un niveau deux fois plus faible, avec seulement 12 opérations pour un montant de 32,8 M€ au premier trimestre.

Par secteur, la répartition est assez équilibrée. L’efficacité énergétique arrive en tête avec 9 deals et plus de 22 M€ investis. Suivent le recyclage, les énergies renouvelables , le traitement de l’eau/air/sol. Une absence notable ce trimestre : il n’y a pas eu d’opération dans le secteur des transports.

Reprise de l’amorçage

Par stade de maturité, le capital-risque se taille la part du lion avec 13 levées de fonds pour un montant de 46,4 M€. Les premiers tours reprennent de la vigueur avec 7 deals signés pour 15 M€. La progression est fulgurante par rapport au premier trimestre 2012, où seules deux sociétés avaient bouclé un premier tour pour un montant global de 400.000 euros. Un effet notamment de la mise en place du Fonds national d’amorçage, dont les cleantech constituent l’un des secteurs cibles.

Enfin, le Top 3 des plus grosses levées de fonds du trimestre reflète la diversité des choix des investisseurs lors de ce premier trimestre : Leosphère (traitement de l’air) monte sur la plus haute marche du podium avec 10,5 M€ levés (et un objectif de 20 M€ d’ici à la fin de l’année), devant Aledia (efficacité énergétique : LED) avec 10 M€ et ReCommerce Solutions (recyclage de terminaux mobiles) avec 7,1 M€.

Consulter ci-dessous ou télécharger ici l’intégralité du Baromètre Club Cleantech AFIC 1Q13 (PDF)

 

Retrouvez les précédentes éditions du Baromètre

(1) Méthodologie du Baromètre du Club Cleantech Afic : les données sont retraitées pour ne conserver que les montants investis par les fonds, en retranchant les éventuels apports d’entreprises, par exemple. Les deals sont ceux qui concernent des entreprises françaises des cleantech ou des entreprises étrangères dans lesquelles un fonds français est leader de l’investissement. Les investissements dans les infrastructures ne sont pas concernés.