Le fonds d’amorçage de Demeter se rode sur deux opérations (Premium)

Print Friendly, PDF & Email

Logo DemeterSix mois après le lancement de son fonds d’amorçage, Demeter Partners signe ses deux premières opérations. Il mène les tours de table de deux start-up françaises ...

en apportant 77 % des 1,3 M€ collectés par Sunna Design (éclairage solaire) et 50% des 1,5 M€ glanés par Levisys (stockage d’énergie).

Dernier né des fonds de Demeter, le leader français des fonds cleantech mais spécialisé jusqu’à présent dans les opérations de capital développement et capital risque, Demeter 3 Amorçage est doté de 43 millions d’euros. Il compte parmi ses souscripteurs le Fonds National d’Amorçage (FNA), le Fonds Européen d’Investissement ainsi que Suez Environnement (Blue Orange), Air Liquide et l’IFP Energies Nouvelles.

Un fonds très sollicité

« Nous recevons entre 10 et 20 dossiers par semaine », expliquent Grégoire Aladjidi, directeur du fonds d’amorçage, et Olivier Dupont, président du directoire de Demeter Partners. Un succès lié au large spectre d’investissement de Demeter 3 Amorçage : de l’intégration des énergies renouvelables au réseau au déchets, en passant par la biomasse, ou encore l’économie circulaire.

Grégoire Aladjidi évoque déjà deux autres opérations en cours de finalisation pour les mois à venir dans le domaine des énergies renouvelables et des équipements de gestion de la biomasse.

Sunna Design : un éclairage public autonome

sunna designCette start-up, basée dans la région bordelaise depuis 2011, a été créée en Inde en 2010 par Thomas Samuel alors fraîchement diplômé d’une école d’ingénieur. Sunna Design se concentre sur les marchés d’éclairage public dans les pays émergents à forte croissance (Inde, Maghreb). Une niche que le jeune entrepreneur nous a expliqué avoir repéré alors qu’il était en mission pour une ONG indienne.

La société propose notamment des lampadaires solaires combinant technologie LED, système photovoltaïque et dispositif de stockage d’énergie. Ce dernier est développé par Sunna en partenariat avec le CEA-Ines et le fabricant de batteries Saft. 250 de ces lampadaires autonomes sont déjà installés, dont une centaine dans un camp de réfugiés syriens en Jordanie (cf. photo ci-dessus).

La levée de fonds menée par Demeter (77%), aux côtés des fonds Aquitaine Création (15%) et Techno’start (8%), devrait permettre à la start-up d’accélérer son développement commercial  et technologique (élaboration d’un nouveau modèle de lampadaire).

Cette augmentation de capital facilitera aussi les partenariats avec de plus gros acteurs : « Nous avons déjà répondu à plusieurs appels d’offre avec des sociétés comme Solarezo, Tenesol et Juwi dans des pays africains et du Moyen Orient. Nous sommes également en discussion avec Schneider Electrics en vue de l’intégration de notre produit à leur catalogue », explique Samuel Thomas. Sunna Design compte doubler son effectif et passer de 6 à 12 personnes dans les prochains mois.

Levisys positionnée sur le stockage d’énergie

Basée à Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine), Levisys a été créé en 2004 par deux physiciens, Pierre Fessler et Michel Saint-Mleux. Cette société propose des solutions de stockage d’énergie grâce à une technologie propriétaire développée par ses fondateurs de lévitation magnétique permettant une architecture de volant d’inertie.

Au côté de Demeter, deux autres investisseurs participent à son tour de table : l’Irpac, une structure de capital-risque généraliste créée à l’initiative de la région Champagne-Ardennes, qui intervient de manière minoritaire dans de jeunes PME et un groupement de business angels dénommé « Novembre Investissement ».

Grâce à ses fonds, la société va notamment participer à un programme soutenu par l’Ademe visant à promouvoir des centrales hybrides à base d’énergies renouvelables et de systèmes de stockage, déployables en particulier sur des zones d’activité économique.