La Chine veut installer 18 GW d’éolien et 10 GW de solaire en 2013 (Premium)

Print Friendly, PDF & Email

DragonChineseNewYearLa Chine vient d’annoncer qu’elle voulait installer 49 GW supplémentaires d’énergies renouvelables en 2013,  dont 21 GW d’hydro-électricité, 18 GW d’éolien et 10 GW de solaire, indique ...

un communiqué de la National Energy Administration (NEA), qui rend compte d’une réunion du gouvernement sur l’énergie le 8 janvier qui portait sur la réduction de la dépendance de la Chine envers le charbon.

Si l’annonce est un signal fort, Pékin tient rarement ses objectifs dans ce secteur. Avec 10 GW supplémentaires, elle compterait, fin 2013, 17 GW installés, puisque le pays en a déjà environ 7 GW, dont 3,5 GW ajoutés en 2012, a précisé la NEA.

Un niveau 2012 décevant

Le niveau des installations de 2012 est très décevant par rapport aux 6 GW qu’attendaient les analystes, un retard probablement dû à un tarif d’achat national que les développeurs jugent trop faibles pour les parcs de l’est du pays. Et dans l’ouest, ce sont les problèmes de lignes de transmission électrique qui freinent les installations. Pékin réfléchirait d’ailleurs à des tarifs d’achat régionalisés.

Le pays a pour objectif de compter 21 GW d’énergie solaire pour 2015. Les experts prévoient eux environ 6 GW de solaire installés cette année.

Lors de cette réunion, le gouvernement a aussi décidé d’améliorer la distribution d’électricité pour une offre plus fiable, de développer les innovations des systèmes de gestion de l’énergie et les réformes du marché. Le plan quinquennal chinois (2011-2015) vise un taux d’énergie renouvelable de 15% de la consommation d’énergie primaire pour 2020.

Déjà en décembre Pékin avait annoncé avoir donné son feu vert aux subventions pour 2,8 GW de toits solaires, dans le cadre de son programme Golden Sun. En tout, ce programme aura accordé des subventions à 4,5 GW, ce qui coûtera au gouvernement chinois 13 milliards de yuans, selon Chine Nouvelle.

Surproduction persistante, faillites en vue

Mais même avec cet objectif de 10 GW, la production solaire chinoise restera largement excédentaire et devra être exportée, estiment les analystes, ce qui continuera de peser sur les prix et de provoquer des faillites du côté des fabricants les plus fragiles. Les prix des cellules PV ont encore chuté de 30% en 2012, et la surcapacité mondiale était d’environ 40 GW. Les quelques GW supplémentaires annoncés par Pékin ne suffiront donc pas à assainir le marché. Selon une étude du cabinet IHS, plusieurs centaines de fabricants vont faire faillite cette année.

L’annonce de Pékin a pourtant fait progresser les actions des fabricants de cellules photovoltaïques cotés au Nasdaq jeudi : Suntech a gagné 13%, Trina Solar 12%, Yingli 7,4% et LDK 7%.