En bref : Obama met la transition énergétique au cœur de son discours d’investiture

Print Friendly, PDF & Email

Barack Obama a prêté serment le 21 janvier à Washington pour un second mandat à la tête des Etats-Unis. Et alors que la question climatique a été quasi-absente de sa campagne, il y a consacré un long moment lors de son discours d’investiture. « Nous réagirons face à la menace du changement climatique, en gardant à l’esprit que ne pas le faire constituerait une trahison pour nos enfants et les générations futures », a-t-il déclaré.

Le Président américain s’est ainsi engagé pour une véritable « transition énergétique » à l’échelle mondiale, dont l’Amérique « doit être la locomotive ». Il souhaite réduire l’empreinte environnementale de son pays, plus gros pollueur du monde avec la Chine, mais aussi, et surtout, profiter de la création de nouveaux emplois dans ce domaine.

Barack Obama s’est déjà engagé lors de son premier mandat pour les cleantech, et notamment les énergies renouvelables, en accordant des subventions et prêts à de nombreuses entreprises du secteur. La faillite de certaines d’entre elles, comme Solyndra dans le solaire ou A123 dans les batteries, lui a d’ailleurs valu les critiques acerbes des Républicains pendant la campagne. Mais dans le même temps, ce pragmatique a aussi autorisé l’exploitation de gaz de schiste et des pétroles non conventionnels pour obtenir de l’énergie bon marché.

Le discours de Barack Obama, en anglais :

__________
A consulter aussi :