En bref : Better Place limoge son deuxième PDG en trois mois

Print Friendly, PDF & Email

better placeBetter Place, la start-up israélo-américaine spécialisée dans l’échange de batteries pour les véhicules électriques, fait également dans l’échange de PDG. En octobre dernier, le charismatique Shai Agassi, fondateur de la compagnie en 2007, a été poussé dehors par les actionnaires, lassés de voir l’entreprise creuser ses pertes. C’est au tour d’Evan Thornley, son successeur, de quitter la compagnie à peine trois mois après sa prise de ses nouvelles fonctions.

L’entreprise ne donne pas de détails sur les raisons de son départ mais salue son rôle dans la dernière levée de fonds de 100M$ qui a permis d’éviter la faillite. Alan Gelman, le directeur financier de Better Place, assurera l’intérim jusqu’à la nomination d’un nouveau PDG.

Dans l’impasse, Better Place a annoncé en décembre denier le licenciement de 300 employés, soit plus de la moitié de son personnel. L’entreprise multiplie les pertes colossales : 132 M$ au 1er semestre 2012 et au total 490 M$ depuis 2007. Son modèle, lancé en Israël depuis environ un an, ne convainc définitivement pas.