Deux français dans le TOP5 mondial des infrastructures de recharge (étude)

Print Friendly, PDF & Email

Les fabricants français de bornes de recharge pour véhicules électriques DBT (Douaisienne de Basse Tension) et Schneider Electric font partie des meilleurs équipementiers mondiaux d’infrastructures de recharge, selon le cabinet d’études Pike Research, spécialisé dans les technologies propres. Dans un rapport publié fin décembre, le cabinet a identifié les 14 entreprises les plus prometteuses sur ce marché encore restreint, car dépendant des ventes de véhicules électriques. Les pure-players dynamiques trustent le haut du classement, damant le pion aux multinationales.

PIKE-equipementier-recharge

Le cabinet a établi son classement à partir de 12 critères comprenant, entre autres, la stratégie de développement, les parts de marché, la portée géographique ou encore la tarification et la performance des produits. Les deux  leaders du marché sont l’américain ChargePoint (ex Coulomb Technologies) et le français DBT (Douaisienne de Basse Tension).

ChargePoint leader devant DBT

Née en 2007, ChargePoint (ex-Coulomb Technologies) est une start-up californienne, soutenue par Siemens, BMW et de nombreux fonds prestigieux. Depuis 2010, elle est en pleine réalisation du programme ChargePoint America, financé par l’Etat à hauteur de 37 millions de dollars et qui prévoit l’installation de 4 600 points de recharge répartis dans 10 zones. ChargePoint revendique le réseau de recharge le plus important du monde avec plus de 10.000 bornes installés dans 14 pays.

La PME DBT n’est pas en reste et se positionne juste après. Fondée en 1990, DBT est le plus ancien fabricant de chargeurs de véhicules électriques et  revendique également quelque 10.000 bornes en exploitation dans 450 villes de France et d’Europe. En France, DBT est le leader incontesté. La société a parfois eu jusqu’à 100 % du marché, elle en revendique aujourd’hui 95% avec l’arrivée de nombreux concurrents. En février 2010, le groupe a engagé des travaux pour doubler sa surface de production. Un nouveau bâtiment de 2500 m2 jouxte désormais le site historique de l’entreprise, à Brebières (Pas de Calais).

Des challengers puissants

Volontairement, Pike Research a positionné les multinationales comme Siemens dans la catégorie des « contenders » (concurrents) : « ils n’ont pas encore atteint une part de marché assez significative mais sont bien positionnés pour peaufiner leur offre et potentiellement s’emparer d’une part plus importante quand le marché décollera », indique le cabinet.

Parmi les challengers figure également le français Schneider Electric. Le groupe développe depuis 2010 une gamme complète de bornes, baptisées EVlink Résidentiel et EVlink Parking, et le fabricant entend se distinguer en misant sur « l’intelligence des infrastructures de recharge » : gestion intelligente de l’énergie, monétique, contrôle d’accès, monitoring à distance, etc.

Enfin, un autre lauréat de taille s’est glissé dans le classement, il s’agit du britannique Chargemaster, qui a racheté il y a peu son concurrent Elektromotive. Une acquisition qui devrait hisser Chargemaster parmi les géants européens du secteur.