Eolien en mer : le deuxième appel d’offres attendra 2013 ? (Premium)

Print Friendly, PDF & Email
(Photo : Alexandre Félix,  source : http://www.colloque-eolien.fr/)
(Photo : Alexandre Félix, source : http://www.colloque-eolien.fr/)

De notre envoyé spécial à Nantes (Pays de la Loire), Alexandre Simonnet

Le colloque national éolien du Syndicat des énergies renouvelables (SER) a ouvert ses portes ce matin à Nantes et à l’heure du numérique, cette première journée du 13 décembre commence par une interview vidéo de Delphine Batho, ministre de l’Ecologie et de l’Energie. Le suspense monte car la filière attend avec impatience le lancement officiel du deuxième appel d’offres éolien en mer – théoriquement sur les zones au large du Tréport et de Noirmoutier. Le gouvernement l’a promis avant la fin de l’année. Le timing serait donc idéal juste avant les fêtes. « Le projet ...

Article précédentBataille de communication autour de l’éolienne offshore d’Alstom (Premium)
Article suivantEn bref : les villes françaises les plus électromobiles en 2012

1 COMMENT

  1. Au Tréport nous ne sommes pas pressés, les pêcheurs de voir amputer leur zone de travail, les commerçants de voir disparaître le tourisme traditionnel et les riverains détériorer leur cadre de vie.
    Quant à l’éolien offshore, opérateurs et gouvernement confondent vitesse et précipitation, pour une filière qui n’a aucun avenir sur nos côtes en eau profonde et avec un prix de kilowattheure exorbitant, qui pénalisera les abonnés dont ils veulent soi-disant protéger le pouvoir d’achat? De qui se moque-t-on?
    Jamais 2 sans 3, pour un troisième rejet du projet (2006, 2012)!

Comments are closed.