[Exclusif] Baromètre des levées de fonds cleantech France : 98 M€ investis au 3e trimestre, un record

Print Friendly, PDF & Email

Qui a dit que les investisseurs boudaient les cleantech ? La dernière édition du baromètre des levées de fonds du Club Cleantech AFIC (Association française des investisseurs pour la croissance), réalisé à partir des données de GreenUnivers en partenariat avec Ernst&Young (1), semble prouver le contraire : avec près de 97,8 M€ investis entre juillet et septembre 2012, c’est un record trimestriel qui est atteint depuis la création de ce baromètre en janvier 2010.

23 levées de fonds ont été signées sur cette période. L’année dernière à la même époque, seuls 11 deals avaient été comptabilisés pour 29,2 M€.

Depuis le début de l’année, la tendance est positive : 53 deals et 221,5 M€ investis. C’est d’ores et déjà plus que sur toute l’année 2011 où 182,4 M€ avaient été engagés.

Voltalia tire les chiffres vers le haut

Un bémol toutefois pour ce 3e trimestre : une grosse opération gonfle les chiffres, l’investissement de 61,6 M€ réalisé par Creadev (le fonds de la famille Mulliez) dans le producteur d’énergie verte Voltalia en juillet dernier.

Grâce à cette levée de fonds, le secteur des énergies renouvelables arrive en tête avec 7 opérations et 72,9 M€ investis. L’efficacité énergétique est deuxième sur le podium avec 5 deals et 10,5 M€.

Par stade de maturité, le capital risque domine avec 15 deals et 25,7 M€.

  •  Retrouver les précédentes éditions du Baromètre :

2e trimestre 2012

1er trimestre 2012

(1) Méthodologie du Baromètre du Club Cleantech Afic : les données sont retraitées pour ne conserver que les montants investis par les fonds, en retranchant les éventuels apports d’entreprises, par exemple. Les deals sont ceux qui concernent des entreprises françaises des cleantech ou des entreprises étrangères dans lesquelles un fonds français est leader de l’investissement. Les investissements dans les infrastructures ne sont pas concernés.