Deals du 19 au 26 novembre : villes et régions au secours des cleantech (Premium)

Print Friendly, PDF & Email

Alors que le débat national sur la transition énergétique peine à démarrer et à susciter l’enthousiasme, les régions sont plus offensives à l’image de l’Aquitaine qui vient de décrocher un prêt important auprès de la Banque européenne d’investissement pour financer des projets d’énergies renouvelables et d’efficacité énergétique. Et c’est aussi dans les régions que fleurissent des associations professionnelles pour défendre les cleantech.

Du côté des start-up, beaucoup réduisent leurs ambitions et peinent à lever des fonds, comme le montre l’enquête 2012 de l’Observatoire des start-up françaises des cleantech, créé par GreenUnivers avec le réseau de business angels DDIDF, les fonds Emertec et Demeter et le cabinet PwC. Mais ces jeunes sociétés continuent à innover, à chercher des marchés à l’international et à créer des emplois, ce qui est déjà un tour de force en période de crise.

Dans l’éolien, les entreprises françaises jouent la carte étrangère : plusieurs sont bien placées sur un gros appel d’offres au Maroc et Areva va s’implanter en Ecosse. Et dans le stockage de l’énergie éolienne, Saft avance au Canada.

ETDE (groupe Bouygues) ...