L’éolien peut-il se passer du tarif d’achat garanti ? (Premium)

Print Friendly, PDF & Email
Coûts de production d’un parc éolien/ Enquête GreenUnivers-FEE, oct 2012

Survivra, survivra pas ? Le dispositif de tarif d’achat garanti du marché éolien est sous pression, au moment où une simplification de la réglementation du secteur est examinée au Parlement. La mise en place d’un tarif d’achat en 2006 a été motivé pour garantir les investissements et assurer la rentabilité des projets industriels. En métropole, le contrat d’achat s’étale sur 15 ans, en deux temps. Les dix premières années, le producteur vend son électricité éolienne à EDF autour de 82-83 €/MWh. Les cinq dernières années, ce tarif est variable suivant la production du parc et la qualité du vent sur le site, avec un prix compris entre 28 et 82 €/MWh.

Aujourd’hui, le coût moyen de production d’un parc est inférieur à 90 €/MWh, et près d’un quart des entreprises présentent un coût inférieur à 70 €, selon une enquête exclusive (*) réalisée par GreenUnivers et l’association professionnelle France Energie Eolienne (FEE) à l’occasion de son colloque annuel qui se déroulera le 18 octobre prochain à Paris. Les résultats complets seront dévoilés lors de cette journée. En attendant, GreenUnivers continue sa série d’articles sur le marché éolien avec le regard de deux dirigeants sur le tarif d’achat : Fréderic Lanoë, directeur des filiales française et belge d’EDP Renovaveis (EDPR – branche énergie renouvelable de l’énergéticien portugais EDP) et Philippe Vignal, directeur général de WPD France (groupe allemand WPD).

GreenUnivers : Le marché français peut-il se passer du tarif d’achat garanti ? ...