En bref : L’Etat ne tient pas sa parole sur le solaire

Print Friendly, PDF & Email

La filière solaire a vraiment de quoi déprimer ! « Le gouvernement n’a pas encore saisi la Commission de régulation de l’énergie (CRE) de nouveaux tarifs bonifiés d’achat de l’électricité solaire promis au début du mois », a appris l’AFP mardi 30 octobre auprès du gendarme de l’énergie. L’État s’est pourtant engagé sur les tarifs d’achat mi-septembre, dans la foulée de la Conférence environnementale. Il a annoncé l’augmentation « significative » des volumes cibles déclenchant une diminution des tarifs d’achat pour les installations de petite taille, inférieures à 100 kW, et promis de ralentir la baisse du tarif d’achat en plafonnant la baisse annuelle à 20%. Il confirmait aussi la bonification de 10% accordée aux installations utilisant des panneaux européens (mesure avancée par Nicolas Sarkozy au printemps dernier). Seulement voilà, la CRE vient de présenter les nouveaux tarifs pour les centrales de moins de 100 kW, et sur certains segments de marché, la baisse annuelle dépasse désormais 30%. « Nous n’avons pas été saisis d’un nouvel arrêté nous demandant de faire le mouvement demandé par la ministre », a précisé la CRE à l’AFP. Et le ministère n’a pas non plus indiqué de date pour les nouveaux tarifs.