En bref : le solaire thermodynamique de BrightSource en forme

Print Friendly, PDF & Email

L’horizon se dégage pour le spécialiste américain du solaire thermodynamique à concentration BrightSource : juste après avoir bouclé un nouveau tour de table de 80 M$, dont la moitié apportée par le français Alstom, l’entreprise vient d’obtenir un feu vert des autorités californiennes pour deux de ses projets. L’autorité de régulation de l’énergie, la California Public Utilities Commission, a donné son accord pour la vente de l’électricité produite dans le cadre de ses futures centrales de Rio Mesa et Sonoran West à la compagnie Southern California Edison. Ces unités représenteront une production annuelle de 1,3 million de MWh. Mais trois autres projets de contrats soumis par BrightSource n’ont pas été validés, l’un parce qu’il a été jugé trop peu compétitif par rapport à d’autres technologies solaires et les deux autres en raison d’incertitudes sur le raccordement au réseau. BrightSource a réalisé un chiffre d’affaires de 159 M$ en 2011 mais avec des pertes de 110 M$. L’entreprise est par ailleurs dans la dernière phase de la construction de sa centrale géante d’Ivanpah (392 MW), dans le désert du Mojave, qui doit entrer en exploitation en 2013.