En bref : EDF en guerre contre Veolia pour monter chez Dalkia

Print Friendly, PDF & Email

Nouvelle guerre entre EDF et Veolia Environnement : l’énergéticien attaque en justice le groupe dirigé par Antoine Frérot pour pouvoir monter au capital de leur filiale commune, Dalkia, spécialisée dans la gestion des installations énergétiques (8,3 Mds€ de chiffre d’affaires en 2011). Il en détient aujourd’hui 34% et souhaite passer à 50%, en vertu d’un « partenariat » signé en 2000 quand EDF est devenu actionnaire de l’entreprise. « Les contrats organisant ce partenariat sont fondés sur le principe de parité de contrôle et de gestion du groupe Dalkia et prévoient une montée d’EDF à 50 % au capital de Dalkia », indique l’électricien dans un communiqué. « EDF et Veolia Environnement se sont rapprochés à plusieurs reprises pour mettre en place cette parité, mais sans y parvenir à ce jour », poursuit EDF, qui a saisi le Tribunal de commerce de Paris le 22 octobre. Veolia ne l’entend pas du tout de cette oreille et estime que la demande est « sans fondement » car EDF a perdu son droit de monter au capital en 2005, selon un communiqué. Les relations entre les deux groupes étaient déjà exécrables depuis qu’Henri Proglio, ancien PDG de Veolia aujourd’hui à la tête d’EDF, est soupçonné d’avoir voulu écarter Antoine Frérot de la présidence de Veolia il y a quelques mois.