Logistique : le club Déméter lance un appel à projets innovants

Print Friendly, PDF & Email

Autoproclamé plus grand laboratoire de France dans le domaine de l’environnement et de la logistique, le club Déméter, fort de ses 35 membres, veut insuffler de nouvelles idées pour combattre le ralentissement économique. Il s’ouvre pour injecter du sang neuf et lance un premier appel à projets innovants le 1er octobre pour les entreprises, prestataires ou collectivités françaises qui souhaitent soumettre une solution ou une technique originale soutenant une démarche développement durable et supply chain (chaîne logistique).

A l’origine, l’objectif du club – pendant 10 ans – était de faire travailler les entreprises ensemble sur toutes les composantes de la supply chain en s’appuyant sur les pouvoirs publics. Il compte parmi ses membres des industriels (L’Oréal, Pepsico), des prestataires (Sogaris), des distributeurs (Monoprix, Carrefour), des partenaires publics (mairie de Paris, Ademe) et des centres de recherche (Ecole des mines de Paris, Université d’Aix en Provence).

Aujourd’hui pour ces acteurs, le dialogue se fait naturellement et « le développement durable, n’est plus l’apanage des grandes entreprises », observe Didier Thibaud, président du club Déméter et directeur supply chain de Carrefour France.

« Conserver une valeur ajoutée »

« Pour conserver une valeur ajoutée auprès des entreprises, le club Déméter a l’obligation morale d’apporter des projets », explique Didier Lesueur, trésorier et directeur Marketing et Communication DHL Supply Chain. Ses membres veulent « avoir toujours un quart d’heure d’avance ». L’association tourne actuellement à 5-7 projets pilotes par an, pour une vingtaine sur 10 ans.

Avec cet appel à projets, Déméter va tester des idées et les mettre en pratique dans les entreprises membres. Il compte sélectionner entre un et trois projets. Dans un second temps, les entreprises feront un bilan partagé avant d’ouvrir un « fantastique périmètre de déploiement » grâce au réseau Déméter.

« L’intérêt pour les postulants est d’accéder très vite à des niveaux de décision, d’aborder la supply chain sur l’intégralité et pas seulement acteur par acteur, et enfin de bénéficier des capacités d’expérimentation du club » souligne Didier Thibaud.

Première sélection à l’automne

Une première sélection sera opérée à l’automne par le Comité d’orientation stratégique (Cos) de l’association, suivie d’une audition des porteurs de projets dans le but de débuter l’expérimentation en 2013. A terme, le club veut conduire ce genre d’opérations annuellement.

Côté financement, chaque entreprise assume ses dépenses. De fait, celles qui seront concernées par une expérimentation parce qu’elles y trouvent un intérêt, en assumeront logiquement les frais. Des financements complémentaires peuvent aussi être trouvés via le club, et certains de ses membres comme l’Ademe.

En plus de l’appel à projets, le club va également créer une veille logistique durable calée sur les besoins de ses membres. Ce programme doit leur permettre d’obtenir des données en temps réel sur un certain nombre de sujets, pour s’informer notamment sur les aspects réglementaires, pratiques, ou encore les éléments de comparaison avec d’autres pays.

Pour plus d’informations : site du club Déméter