L’Ademe injecte du carburant dans l’éco-mobilité

Print Friendly, PDF & Email

L’éco-mobilité ne se limite pas aux voitures électriques : l’Ademe va soutenir cinq projets de mobilité intelligente qui aident à combiner divers types de transport, des systèmes qui se développent et sur lesquels GreenUnivers organise une conférence le 25 septembre*. Ces projets ont été sélectionnés parmi 27 dossiers, après un appel à manifestations d’intérêt (AMI) lancé au 1er semestre 2011. Les investissement cumulés de ces 5 projets s’élèvent à  48 M€, dont 18 M€ (37,5%) apportés par l’Ademe, dans le cadre du programme Véhicule du futur des Investissements d’Avenir.

L’AMI visait le développement d’outils informatiques capables d’encourager l’utilisation de transports partagés et de faciliter la combinaison de plusieurs modes de transport, aussi bien pour le grand public que pour les marchandises. Les cinq projets, portés chacun par un consortium, représentent au total 34 solutions de mobilité intelligente sur 29 territoires d’expérimentation. Les démonstrateurs commandés par l’Ademe sont développés par 32 entreprises en tout (dont 13 PME), 15 collectivités et 15 laboratoires.

Optimod’Lyon

Ce projet dans le Grand Lyon a pour but d’élaborer une plateforme d’informations rassemblant des données telles que l’état du réseau routier, le temps d’un trajet ou encore la pollution de l’air. Les indices seront recueillis sur place par des capteurs fixes et mobiles urbains. L’idée est de créer, à terme, une application mobile capable d’optimiser les déplacements en ville.

Ce projet doit générer 83 millions d’euros de CA d’ici 2020, selon le consortium.

  • Le coordinateur du projet est le Grand Lyon, et ses partenaires sont, entre autres : IBM (qui intègre ainsi son projet commun avec Veolia Transdev), Cityway, Parkeon, Renault Trucks, Orange, le CNRS, ou encore Autoroute Trafic.
  • Enveloppe : 6,8 M€ dont 2,7 M€ financés par l’Ademe.
  • Calendrier : Janvier 2012 pour 3 ans.

Sysmo 2015

L’objet de ce programme est de développer pour le grand public un calculateur d’itinéraire multimodal en temps réel de type « centrale de gestion des déplacements ». Pour les collectivités, Sysmo 2015 développe un logiciel permettant de bâtir et réguler une offre de transport partagée « innovante et interconnectée ». Le but étant de favoriser le déploiement de modes alternatifs de transports partagés comme le vélo ou l’autopartage, en fonction de la demande. Le service sera accessible sur Internet, sur les téléphones mobiles ou sur les systèmes embarqués automobiles.

  • Le coordinateur du projet est la RATP, en partenariat avec la SNCF, Renault et Continental, mais également des PME comme Greencove, Covivo…
  • Enveloppe : 8,8 M€ dont 3,6 M€ financés par l’Ademe.
  • Calendrier : Octobre 2012 pour 3 ans.

Au-Dace

Au-Dace est chargé de la conception de nouveaux produits d’assurance pour accompagner le développement de l’autopartage, du covoiturage et des véhicules électriques pour favoriser leur intégration dans le système de transports publics. Le consortium doit également mettre en place une « centrale de mobilité » accessible depuis un smartphone ainsi qu’un système télématique pour véhicule électrique. Ce module, installé dans une Mia, doit en faire un véhicule totalement adapté aux nouveaux usages de mobilité.

  • Le consortium, composé de 10 partenaires (4 grands groupes, 5 PME et une association) dont la Maif, Mia, le Crédoc ou encore covoiturage.fr.
  • Enveloppe : 10,9 M€ dont 4,8 M€ financés par l’Ademe.
  • Calendrier : 2012 pour 3 ans. Une expérimentation du service aura lieu pendant 18 mois sur les agglomérations de Bordeaux et Niort.

Bretagne Mobilité Augmentée (BMA)

L’objectif du projet BMA est de fournir aux entreprises et aux collectivités un dispositif d’aide à la décision pour améliorer leurs pratiques de mobilité. Capable à terme de chiffrer le coût de la mobilité pour une entreprise ou un conseil général, BMA propose également des méthodes d’incitation et des formations pour les décideurs, à qui il proposera des axes d’amélioration.

  • Le coordinateur du projet est Cybel, accompagné des Chambres de commerce et d’industrie de Rennes et de Bretagne, de la Caisse d’épargne, Efolia, Cardinal et Eurovia…
  • Enveloppe : 12 M€ dont 3,9 M€ financés par l’Ademe.
  • Calendrier : Septembre 2012 pour 3 ans.

E-Partage

E-Partage s’adresse aux professionnels et veut permettre une meilleure organisation de la mobilité dans une entreprise grâce à une gestion optimale de la flotte : en mettant l’accent sur l’autopartage et en réduisant les déplacements. Le déploiement de ces services sur le terrain fera l’objet d’un accompagnement sur mesure, en fonction des besoins de mobilité de l’entreprise.

Plusieurs expérimentations sont prévues sur des sites industriels de PSA Peugeot-Citroën (Ile-de-France, Alsace, France Comté) ainsi que dans les villes de Rennes et du Grand Lyon.

  • PSA Peugeot Citroën chapote le projet accompagné de Deways, la région Bretagne, Docapost, le Grand Lyon…
  • Enveloppe : 9,1 M€ sont 3,7 financés par l’Ademe.
  • Calendrier : 2012 pour 2 ans.

Pour plus d’informations : le dossier de l’Ademe (pdf).

——

* Pour plus d’informations, contactez GreenUnivers en écrivant à confé[email protected]