En bref : Methanor, Metex, Airbus

Print Friendly, PDF & Email

France

  • Biogaz

Methanor ne s’arrête plus : après son entrée en Bourse cet été avec 2,6 M€ de fonds levés, la jeune société lance une augmentation de capital de 800.000 euros, au prix de 9 € par action. Soit le même tarif que les actions misent sur le marché quelques mois plus tôt. Et un prix en ligne avec son cours de Bourse sur Alternext (8,74€ le 24 septembre). L’opération, lancée du 25 septembre au 10 octobre prochain, est réalisée avec maintien du droit préférentiel de souscription. En spécialiste du financement de centrales de méthanisation agricole, Methanor cherche à élargir sa capacité d’action (lire notre article La Bourse séduite par le fumier de Méthanor). L’entreprise est alliée à des développeurs, comme Agripower dans l’ouest du pays. Le marché français du biogaz est en pleine effervescence et le gouvernement a annoncé dans la foulée de la Conférence environnementale un « plan national » pour la filière.

Lire aussi notre dossier spécial Biogaz :

  1. Le marché s’agite mais pas de bulle à l’horizon
  2. Quelles stratégies pour conquérir le marché ?
  3. Quelle rentabilité pour le secteur ?
  4. La France en quête d’une filière industrielle
  • Chimie verte

Metabolic Explorer, fondée en 1999, avait rassuré sur le front industriel en annonçant fin 2010 sa toute première usine. Un projet en Malaisie pour produire un PDO « naturel » : un composé chimique alternatif aux solutions pétrochimiques, entrant dans la composition de produits de la vie courante (textile, applications plastifiantes, etc.). Or la construction de l’usine patine, notamment à cause de son partenaire malaisien Bio-XCell, en charge du projet. Un premier retard ne devant pas dépasser 6 mois avait déjà été annoncé en mars dernier. Cette fois, le retard dépassera de six mois la date initiale de livraison prévue, au 2e semestre 2012. « Ce nouveau report (…) rend caduques certaines des hypothèses initiales et nécessite une renégociation de certaines clauses du contrat qui [nous] lie à Bio-XCell », indique la société dans un communiqué. Metex annoncera dans les prochains jours les conséquences de cette situation. Cotée en Bourse à Paris, son action perdait jusqu’à 4% (3,21 €) le 24 septembre, sur un marché en baisse de 1% environ.

International

  • Biocarburants

Lentement mais sûrement, le biocarburant pour l’aviation sort de l’inconnu. Boeing et la compagnie pétrolière chinoise PetroChina travaillent déjà main dans la main sur ce front. Et la concurrence s’organise : le chinois Sinopec (China Petroleum and Chemical Corporation) va chercher Airbus pour faire pareil. Les deux acteurs vont travailler sur un biokérosène issu de biomasse, à destination des vols commerciaux en Chine. Une raffinerie près de Shanghai est déjà prévue et sera construite par Sinopec. Interrogé par l’AFP, Airbus n’était pas en mesure de préciser quand la production pourrait démarrer.