Une vitrine de l’énergie intelligente aux JO de Londres, signée Cisco, Schneider…

Print Friendly, PDF & Email

Elle s’appelle la Cisco House : surplombant le parc olympique de Londres, c’est une vitrine internationale des techniques de gestion intelligente de l’énergie pour un bâtiment, une entreprise, mais aussi une ville ou un pays.

Ce pavillon design de deux étages sur 20.000 m2, ouvert jusqu’à fin août, présente une impressionnante exposition multimédia ultra-moderne conçue par plusieurs partenaires : le géant américain des réseaux informatiques Cisco, mais aussi le français Schneider Electric, l’un des leaders des technologies d’efficacité énergétique, ainsi que Citrix, EMC, Intel et SAP.

La Cisco House ne dit rien des JO mais présente des bureaux virtuels, des exemples de techniques d’économies appliquées a stockage de données, ou encore des logiciels d’analyse et de gestion de l’énergie et des études de cas.

Schneider y montre en particulier ses systèmes de gestion intégrée de l’énergie couvrant les principaux aspects d’une ville intelligente, où tout est mis en réseau pour optimiser les usages et les consommations d’énergie, depuis les places de parkings jusqu’aux data centers. Des services qui portent tous des noms en « smart » : smart energy, smart mobility, smart water, smart public services, smart buildings et smart integration.

Un secteur où tous les opérateurs des villes veulent intervenir et se placent comme opérateurs-clés des villes durables, depuis les promoteurs immobiliers comme Bouygues jusqu’aux fournisseurs d’énergie comme GDF Suez, en passant par les gestionnaires de services comme Veolia.