Eolien terrestre : la France absente du Top 10 des plus grandes fermes d’Europe

Print Friendly, PDF & Email
Enercon GmbH

Le constat est sévère : aucun site français ni aucune entreprise tricolore sur la carte des plus grandes fermes éoliennes terrestres en Europe. C’est le résultat des travaux de l’Association européenne de l’éolien (EWEA) sur le profil des 10 plus gros sites produisant du l’électricité grâce au vent en Europe. GreenUnivers décrypte les principaux résultats de cette étude.

Deux sites géants de plus de 500 MW

La Roumanie émerge comme le pays du gigantisme avec un site de 600 MW prévu pour fin 2012, équipé de 240 turbines de General Electric. Le parc – Fantanele and Cogealac – sera exploité par l’énergéticien tchèque CEZ.

Le Royaume-Uni monte sur la deuxième marche du podium avec le développement d’un énorme parc d’une puissance de 539 MW, apportée par 215 machines Siemens. Dès la fin de l’année, Scottish Power en sera l’exploitant.

Une flopée de parcs de 150 à 240 MW

Viennent ensuite des parcs ou des projets plus modestes, entre 240 et 256 MW. Le troisième parc du classement est également situé outre-Manche. Les quatrième et cinquième sont quant à eux au Portugal. Au final, le Top 5 est trusté par trois pays (Roumanie, Royaume-Uni, Portugal).

Les cinq « derniers » du Top 10 représentent des fermes de 237 à 156 MW, situées en Autriche, Espagne, Allemagne, Italie et Bulgarie.

Les 10 plus grands parcs éoliens d’Europe (projets installés et en construction) représentent au total 2,7 GW de puissance installée. Une fois tous les parcs en service, la production annuelle potentielle s’élèvera à 5,9 TWh, soit la consommation théorique de près de 1,5 million de foyers européens, note l’EWEA

Enercon : roi des grands parcs

Chez les fournisseurs de turbines, si GE et Siemens occupent respectivement la première et la deuxième places, c’est bien l’allemand Enercon qui se détache avec l’équipement de 5 des 10 plus grands parcs européens, pour une puissance cumulée de plus d’1 GW.

A l’inverse, le numéro un mondial de l’éolien, Vestas, en grandes difficultés actuellement, ne fournit qu’un parc, et le moins puissant.

Au jeu des plus grands parcs du continent, la France joue donc en deuxième division. Selon le classement 2011 établi par GreenUnivers, la plus grande ferme éolienne de France est d’une puissance de 140 MW à Fruges (Pas-de-Calais), équipée de 70 machines fournies par le roi des grands parcs, Enercon. Le site est exploité par Ostwind International.

(Source : EWEA 2012)