En bref : Tarifs solaires, électromobilité en Moselle, Chine

Print Friendly, PDF & Email

France

  •  Solaire photovoltaïque

Pour le cinquième trimestre consécutif depuis la fin du moratoire début 2011, les tarifs d’achat de l’électricité photovoltaïque baissent. Ce dispositif est cantonné aux installations inférieures à 100 kW, au-delà le marché fonctionnant par appels d’offres. Le rythme de baisse est identique aux derniers trimestres : -4,5 % pour les centrales sur le résidentiel et -9,5 % sur les autres bâtiments. La rémunération du kWh produit est désormais comprise, pour le trimestre en cours, entre 17,50 et 35,39 c€, contre 19,34 et 37,06 c€, au deuxième trimestre. Le tarif de base « non subventionné » baisse quant à lui de 2,6 % à 10,51 c€. Il était à 12 c€ en mars 2012. Pour plus de renseignements : le site de la Commission de régulation de l’énergie.

Par ailleurs, le marché du moins de 100 kW a attiré 116,8 MW d’installations sur le deuxième trimestre 2012, à raison de 30% sur des bâtiments à usage principal d’habitation, et de 70% sur les autres bâtiments. C’est le rythme le plus faible depuis cinq trimestres. Le marché est de plus en plus léthargique.

  • Mobilité électrique

Après son plan électromobile 2010-2011, la Moselle passe en mode 2012-2014. Le département renouvelle son dispositif en lançant un nouvel appel à manifestations d’intérêt (AMI) baptisé « Moselle Nouvelles Mobilités ». Le but est de réduire de 10% le flux de voitures sur l’A31, notamment sur l’axe Metz-Luxembourg, tout en favorisant les solutions alternatives de mobilité. Les moyens peuvent être multiples : création  des parkings à haut niveau de service hors agglomération, création de sites mixtes d’autopartage en agglomération (Metz, Thionville), développement des flottes de véhicules électriques (entreprises, institutions) et déploiement de nouvelles bornes de recharge. Pour plus de renseignements : le site du Conseil général.

Sur la question des véhicules propres, cet AMI confirme la pertinence du plan automobile annoncé le 25 juillet par le gouvernement, et montre aussi les politiques locales tentent de plus en plus de réduire le champ d’utilisation de l’automobile.

International

  • Energies renouvelables en Chine

Selon un document officiel publié par le gouvernement chinois, la Chine vise désormais une capacité photovoltaïque de 21 GW en 2015 et de 50 GW en 2020. Côté éolien, le gouvernement prévoit 100 GW d’installations dès 2015 avant d’atteindre 200 GW en 2020. Ce chiffre gigantesque vient corroborer les objectifs technologiques du pays qui souhaite se positionner sur les turbines offshore géantes de 10 MW en 2015. Enfin, le gouvernement a des attentes plus modestes concernant la biomasse, à 13 GW en 2015.