Eco-mobilité : l’Avere en quête des villes exemplaires

Print Friendly, PDF & Email

Quelle est la collectivité française la plus en pointe sur la mobilité durable ? C’est la question que pose l’Avere-France qui lance les Trophées des Villes Electromobiles 2012. Pour la troisième année consécutive, l’association de promotion de la mobilité électrique distinguera les collectivités territoriales les plus exemplaires en matière de développement et d’accès à la mobilité durable, prenant en compte leur flotte de véhicules électriques et les projets et politiques mis en place pour encourager le public à acheter ou utiliser ces moyens de transports.

Depuis 2010, vingt villes et intercommunalités ont été récompensées : Angoulême, Beauvais, Besançon, Bourges, Cagnes-Sur-Mer, Chassieu, Epernay, Gap, Grasse, La Crea, La Rochelle, Le Vésinet, Les Mureaux, Monaco, Nice, Orléans, Pertuis, Rennes, Strasbourg et Venelles. Elles appartiennent maintenant au « Cercle Clé des collectivités électromobiles » lancé au printemps 2012 par l’Avere-France. Ce collectif a pour objectif de mettre en commun les expériences en matière de mobilité électrique.

Au coeur de la mobilité durable

Avec cette troisième édition, l’Avere veut transformer l’essai de ses Trophées précédents et devenir un acteur incontournable de la mobilité électrique en France. Un engagement confirmé cette semaine par la nomination à sa tête de Joseph Beretta, en charge de l’énergie et des technologie à la direction des affaires publiques de PSA Peugeot Citroën.

Créée en 1978, l’Avere-France, organise également un grand prix des entreprises écomobiles. Elle s’appuie sur un constat : « les véhicules électriques et hybrides rechargeables sont devenus une réalité industrielle mondiale et une évolution irréversible » et les collectivités ont un rôle central à jouer dans cette mutation. Ce sont elles qui doivent répondre aux « préoccupations des citoyens de plus en plus concernés par les questions liées à l’environnement et à la qualité de vie », explique l’association.

Date butoir : le 13 octobre

Les collectivités, villes ou intercommunalités, peuvent déposer leur candidature à partir du 12 juillet et jusqu’au 13 octobre 2012. « Les petites villes ou communautés de communes ont autant de chance que les grandes agglomérations et communautés urbaines de devenir lauréates, les critères de sélection étant indexés au nombre d’habitants », précise l’Avere.

La remise des prix aura lieu à La Rochelle lors du Congrès National des Collectivités Electromobiles, le 4 décembre 2012. Le jury, composé d’administrateurs de l’Avere-France et de partenaires de l’opération, choisiront les lauréats sur la base des 4 critères suivants :

  • politiques et dispositifs d’incitation à l’acquisition et à l’utilisation des véhicules électriques,
  • nombre de véhicules électriques (flottes, transports publics…),
  • initiatives ou projets favorisant la mobilité électrique (véhicules en libre-service, déploiement d’infrastructures de charge, plateformes de livraison de marchandises…),
  • sensibilisation du public (événements, expositions…)

Pour plus d’informations : le site de l’Avere.