Deals du 25 juin au 2 juillet : levées de fonds en série dans les cleantech françaises

Print Friendly, PDF & Email

En France, les énergies renouvelables restent dans la tourmente et la restructuration de la filière continue. Le groupe breton Armorgreen reprend les activités photovoltaïques d’une société en difficulté tout en lorgnant le marché éolien, alors que dans l’éolien le canadien Boralex accroît son portefeuille dans l’Hexagone grâce au retrait de l’américain AES. De son côté, Voltalia connaît de nouvelles difficultés pour son projet de grande centrale solaire de La Barden, dans les Bouches-du-Rhône.

Dans le smart grid, Watteco et Actility avancent désormais de concert avec un même président et sous l’oeil du fonds Truffle tandis que les start-up Neelogy et GridPocket montent en puissance.

Plusieurs sociétés ont bouclé des levées de fonds : Biofluides Environnement (traitement de l’eau), The Green Link (logistique verte) et Génération Plume (couches Hamac) alors que le fonds Demeter est entré au capital de la société espagnole Contenur, spécialiste des conteneurs pour les déchets urbains. Mieux encore, la société de micro-algues Fermentalg, l’une des plus actives start-up françaises de la chimie verte et des biocarburants, a déposé un dossier d’introduction en Bourse.

A l’international, la nouvelle coupe dans les aides au solaire en Allemagne marque le début de la fin : la réforme prévoit l’arrêt des tarifs d’achat lorsque le marché aura atteint un certain plafond. Cette limite laisse néanmoins encore quelques années de répit aux installateurs, ce qui explique sans doute que l’ex-n°1 allemand des cellules solaires, Q-Cells, intéresse un géant coréen, qui veut aussi prévenir d’éventuels droits de douane en Europe sur les panneaux photovoltaïque asiatiques.

Dans l’éolien, la lenteur du développement des parcs offshore en Allemagne énerve l’énergéticien RWE, tandis que Vestas a de plus en plus de difficultés sur ce marché, et renonce à une usine qui était prévue en Grande-Bretagne. Dans le bâtiment vert, les verres intelligents de la société californienne Soladigm lèvent des fonds alors que Saint-Gobain vient de mettre la main sur sa rivale Sage. Enfin, l’Allemagne veut favoriser les véhicules à hydrogène en installant un vaste réseau de stations de ravitaillement dans le pays.

Lire ci-dessous la suite de la revue des deals (service réservé à nos abonnés : voir nos offres)

France ...