Union de géants américains pour le plastique végétal

Print Friendly, PDF & Email

Quel est le point commun entre les voitures de Ford Motors, les bouteilles de Coca-Cola et les chaussures Nike ? A en croire ces industriels, leurs produits intégreront bientôt des plastiques végétaux afin de réduire leur utilisation de pétrole, grâce à la création d’un nouveau groupe de travail comprenant Ford Motors, Heinz, Nike, Procter & Gamble et Coca-Cola baptisé « Plant PET Technology Collaborative ».

L’objectif de cette union est d’accélérer le développement et l’utilisation  de matériaux et fibres plastiques 100% végétaux pour remplacer le PET (polyéthylène téréphtalate), un plastique léger utilisé dans une large gamme de produits de grande consommation, à base d’hydrocarbures.

Les partenaires affirment dans un communiqué qu’ils s’engagent à mettre en commun leurs différents travaux de recherche et visent également à développer des normes communes pour l’utilisation de plastique à base de plantes.

Coca-Cola trouve des alliés

A l’initiative du partenariat se trouve le géant des boissons Coca-Cola, qui depuis 2009 commercialise sur une vingtaine de pays une bouteille à 22,5% d’origine végétale. Heinz avait déjà signé un partenariat en février 2011 pour utiliser cette technologie sous licence sur ses bouteilles de ketchup.

Après des développements en interne, Coca-Cola a signé, en décembre 2011, trois partenariats avec des sociétés de la chimie verte pour mettre au point des matériaux 100% végétaux : la société néerlandaise Avantium, le spécialiste des biocarburants Gevo, dont l’un des actionnaires est Total, et Virent, soutenu par Shell.

Mais Coca-Cola n’est pas le seul à travailler sur les emballages de source végétale. A part une armée de petites et moyennes sociétés qui se développent dans le secteur de la chimie verte, son grand concurrent, PepsiCo, a annoncé en 2011 avoir réussi à créer une bouteille 100% d’origine végétale qui devrait être testée en 2012.

Pour en savoir plus sur la chimie verte, lire notre dossier spécial :

La nature au service de la chimie du futur

Cinq stratégies de développement pour les industriels

Quels modèles économiques pour les start-up ?

13 start-up prometteuses à l’international

Deux bassins industriels, plusieurs pôles technologiques