Saab devient chinois et électrique pour survivre (Premium)

Print Friendly, PDF & Email

Après plusieurs sociétés américaines et allemandes en difficultés, c’est au tour du constructeur automobile suédois Saab d’être sauvé de la faillite par un groupe asiatique, un consortium sino-japonais créé spécialement pour l’occasion et basé en Suède, National Electric Vehicle Sweden AB (NEVS). Il est détenu ...

Article précédentEn bref : Emasolar, Tereos, Éolien offshore au Royaume-Uni et en Norvège
Article suivantEfficacité énergétique : l’UE moins ambitieuse, mais plus rigide (Premium)