L’hécatombe continue dans le solaire allemand (Premium)

Print Friendly, PDF & Email

Article actualisé le 14 juin 2012 avec la faillite de Solarwatt

A l’heure du salon Intersolar à Münich (Allemagne), grand-messe annuelle de la filière photovoltaïque, le premier marché du monde — avec 7,5 GW installés l’an dernier — continue à s’enliser dans la crise. Victimes de la baisse fulgurante des prix des panneaux et des rudes coupes dans les tarifs d’achat décidées par le gouvernement Merkel, les groupes tombent les uns après les autres :  à l’image du leader des cellules solaires Q-Cells, du fabricant de panneaux Solon ou encore plus récemment d’Inventux, fabricant de panneaux en couches minces. Sans oublier le dernier en date, Solarwatt, qui comptait près de 500 salariés.

Pour continuer à exister, les survivants taillent dans leurs effectifs, se vendent ou attendent un sauveur. D’autres pourtant semblent tenir le coup, à trois semaines de nouvelles baisses des tarifs d’achats qui visent à réduire de ...