La RATP met ses stations de métro aux LED

Print Friendly, PDF & Email

Réduire sa consommation d’énergie de 15% à l’horizon 2020 (par rapport à celle de 2004). C’est ce qu’entend faire la RATP, qui lance un appel d’offres au niveau européen pour équiper ses stations d’éclairages LED (Light-Emitting Diode, diode électroluminescente). Exit les sources lumineuses traditionnelles : 250 000 points lumineux de 301 stations de métro et 66 gares de RER devront être remplacés sur 4 ans, à partir de janvier 2013.

L’entreprise francilienne veut devenir dès 2017 « le premier réseau de transport en commun souterrain de cette envergure entièrement équipé de la technologie LED », selon un communiqué.

Les fournisseurs connus à l’automne 2012

Une enveloppe de « plusieurs millions d’euros » est prévue pour ce chantier, a expliqué un porte-parole à GreenUnivers. La RATP va d’abord sélectionner des fournisseurs potentiels, qui devront répondre à un cahier des charges envoyé en juillet prochain. Les vainqueurs seront désignés à l’automne.

Cette décision intervient après une première expérience concluante menée à la station Censier Daubenton (métro ligne 7) ainsi qu’au siège de la RATP, en 2010. Selon une enquête, « 92% des voyageurs n’auraient pas constaté d’impact ou de modification de la qualité de l’éclairage de cette station », assure l’opérateur.

Réduire de moitié la consommation nécessaire à l’éclairage

La future installation doit fait économiser 65% d’énergie à la RATP, soit 15 tonnes équivalent CO2 par an. Le changement des éclairages traditionnels par des LED à haute efficacité énergétique entraînera une réduction de plus de 50% de la consommation d’énergie nécessaire à l’éclairage des réseaux métro et RER, explique la RATP.

Ainsi, alors que la consommation d’énergie pour l’éclairage des stations représente 12% de sa consommation globale d’énergie, la RATP mise sur la technologie des LED, dont la durée de vie est comprise entre 5 et 15 ans contre 2 ans pour les néons traditionnels, pour réduire la facture.

Le marché des LED est en plein essor, notamment en France où de nombreuses start-up se positionnent et lèvent des fonds pour se développer. Récemment, Lucibel a glané près de 3,5 millions d’euros, 8 mois après un tour de table de 3,9 M€ auprès de 60 investisseurs. Egalement offensives, Neolux a collecté 1,1 M€ en décembre 2011 et Homelights a récupéré 3 millions d’euros.

Article précédent[Exclusif] Biofluides Environnement boucle sa première levée de fonds
Article suivantLa logistique propre de The Green Link se finance (Premium)

3 COMMENTS

  1. Mais non @Kem , c’est les LED bleues (pas commun pour l’éclairage de lieu de passage!), et faut vraiment mettre les yeux dessus, voir comme n’importe qu’elle autre source de lumière, si on l’a regarde de près de façon prolongée 😉
    C’est comme les oreilles, faut pas se coller à l’enceinte!
    Et on va pas se plaindre que les services publics si mettent. Qu’ils montrent l’exemple, c’est plus que bien pour l’emploi aussi!

  2. Mouaih sauf que les leds ont un rayonnement bien particulier et qu on ne connait pas bien leur effets sur les yeux

  3. Innovation constante, Merci la RATP et Merci pour la terre surtout, petit à petit nous avançons dans le bon sens!

Comments are closed.