12 victimes symboliques sur le front solaire allemand (Premium)

Print Friendly, PDF & Email
© Sovello

La liste des entreprises du solaire en perdition ne cesse de s’allonger outre-Rhin. Dernière victime en date : le fabricant de panneaux Sovello a déposé son bilan le 14 mai. Dans une sorte de darwinisme photovoltaïque, la filière s’enfonce toujours plus dans la crise. GreenUnivers revient sur douze sociétés au bord du gouffre, dont certaines engagées dans des restructurations drastiques et d’autres à la recherche d’un repreneur.

Face à cette hécatombe, la chambre haute du parlement allemand – le Bundesrat – tente d’arrêter l’hémorragie en bloquant le projet d’une énième baisse des tarifs d’achat, voulue par le gouvernement. L’Allemagne dispose de la plus importante filière solaire européenne, les faillites pourraient donc continuer tant que le tempête ne sera pas calmée (chute des prix, surcapacité industrielle, baisse drastique des aides publiques, décélération du marché).

Une consolidation douloureuse

Malgré l’emballement des installations au premier semestre face à des baisses de tarifs annoncées, le marché allemand est engagé dans une « sélection naturelle » sans merci pour les entreprises. En redressement judiciaire, de nombreux acteurs sont désormais pilotés par des administrateurs, pour mener une restructuration et/ou une vente forcée. Pour des investisseurs, des groupes internationaux ambitieux ou des concurrents (asiatiques ?), 2012 est probablement l’année pour faire ses courses solaires outre-Rhin.

Le secteur est en phase de consolidation. Au moins trois ventes majeures ont déjà eu ...