Le casse-tête des câbles sous-marins bloque l’éolien offshore allemand (Premium)

Print Friendly, PDF & Email

Un kilomètre de câble sous-marin coûte un million d’euros, et la pose à 30 mètres de fond en mer du Nord s’avère extrêmement difficile. En novembre dernier, le groupe d’électricité néerlandais TenneT, chargé de construire les 85 km de réseaux sous-marins qui doivent raccorder au réseau les premiers parcs éoliens offshore au large des côtes allemandes, a lancé un pavé dans la mare.

Il a annoncé des retards inquiétants de 12 à 18 mois pour raccorder les plus grands projets des groupes E.ON et RWE, dénonçant des causes multiples : fonds insuffisants, permis administratifs trop lents à obtenir, pénurie de câbles et de sous-stations. Et réclamé un plan à 10 ans pour construire ces réseaux.

Depuis, tous les acteurs de ces gigantesques projets craignent ...