En transition, Soitec dans le rouge pour préparer le vert (Premium)

Print Friendly, PDF & Email

Grâce au solaire, puis aux LED, Soitec espère changer de dimension dans les trois ou quatre ans. Mais en attendant, sur l’exercice clos en mars 2012, ses recettes – 323,4 M€ – restent tirées à 98% par son métier historique, l’électronique, et l’entreprise grenobloise vient d’enregistrer sa cinquième année consécutive de pertes, avec un déficit de 56,3 millions d’euros.

La diversification verte de Soitec se fait toujours attendre, plus de deux ans après l’acquisition de Concentrix Solar, spécialiste allemand du photovoltaïque à concentration (CPV) – dont le français a d’ailleurs racheté récemment les 20% restants, à un prix ...