En bref : Solairedirect, Sillia Energie, Salinalgue, Air Liquide, Alstom, Helix Wind

Print Friendly, PDF & Email

France

  • Solaire

Solairedirect scelle une deuxième alliance énergétique, prévue depuis quelques mois, en Poitou-Charentes. Le groupe solaire signera le 25 mai un contrat d’achat d’électricité photovoltaïque de type PPA (Power Purchase Agreement) avec Séolis, un fournisseur et distributeur locale d’électricité dans les Deux-Sèvres. Solairedirect avait déjà signé en novembre 2011, un premier contrat cadre d’achat avec Sorégies portant sur 60 MW de photovoltaïque, avec un montage financier sur 30 ans lui ouvrant un tarif d’achat ultra-compétitif de 12 centimes le kWh.

  • Solaire

L’assembleur breton de modules photovoltaïques Sillia Energie s’adapte à la réalité du marché et vient de fermer un petit atelier à Thouars de « cadrage de panneaux », employant trois salariés. Le site avait été monté en marge d’un projet de centrale de 25 MW sur cette commune des Deux-Sèvres, avec le projet Tiper (Technologies Innovantes de Production d’Electricité Renouvelable). Sillia devait fournir les modules, mais le projet a été pris dans le moratoire. Avec une puissance moindre, la centrale reste aujourd’hui conditionnée à l’appel d’offres de la Commission de régulation de l’énergie (CRE). Sillia Energie se concentre sur son site industriel de Lannion (Côtes-d’Armor) d’une capacité de 60 MW aujourd’hui. « Pour l’année 2012, nous espérons un deuxième semestre meilleur que le premier », nous explique Frédéric Fabre, directeur. La filière nationale s’attend à une reprise en main politique du secteur, actuellement en crise, par la nouvelle équipe gouvernementale. Frédéric Fabre abonde dans ce sens, mais jugera sur les actes…

  • Biocarburant

Plusieurs acteurs souhaitent cultiver des micro-algues pour produire de l’énergie verte mais les approches technologiques peuvent être très différentes. Le projet démonstrateur Salinalgue vient ainsi de rentrer dans sa phase opérationnelle et vise une culture dans des bassins ouverts, à grande échelle, sur des salines inexploitées. Un projet labellisé en 2009 par le pôle Mer Paca, et piloté par une filiale de La Compagnie du Vent (groupe GDF Suez) à Gruissan, dans le sud de la France. Salinalgue est soutenu par 13 acteurs, dont Air Liquide, Naskeo ou encore le Commissariat à l’énergie atomique (CEA). Le budget engagé est de 7,5 M€, dont 3,9 M€ publics. Un déploiement industriel progressif est ensuite prévu dès 2015. Solution radicalement opposée à celle de Salinalgue, l’approche de Fermentalg vise une culture de microalgues en milieu fermé par exemple.

International

  • Captage et stockage du CO2 au Royaume-Uni

Alstom et Air Liquide sont offensifs sur le marché du captage et du stockage de CO2 au Royaume-Uni. Les deux champions nationaux vont répondre séparément à un appel d’offres outre-Manche, impulsé par le Département de l’énergie (DECC) pour stimuler cette jeune filière tout juste émergente. La clôture de cette compétition est arrêtée au 3 juillet prochain. D’autres entreprises ont annoncé leur intérêt, comme le britannique Centrica ou le sud-coréen Doosan.

  • Petit éolien aux USA

Sauer Energy, entreprise californienne spécialiste de petites éoliennes fondée en 2008, a racheté en début de mois les actifs du fabricant de petites turbines à axe vertical pour particuliers Helix Wind pour un montant non dévoilé. Sauer reprend les activités de Helix, ses brevets (déjà déposés et en cours) ainsi que son système de monitorage. La start-up gardera aussi le nom de sa nouvelle filiale afin d’en bénéficier de sa notoriété naissante dans 17 pays.