En bref : EDF-Eneco dans l’éolien offshore, LDK Solar en Allemagne

Print Friendly, PDF & Email

International

  • Eolien offshore

EDF Energy, filiale britannique d’EDF, et le groupe néerlandais Eneco ont officialisé la création d’une joint venture à 50/50 pour développer le parc éolien offshore Navitus Bay Wind Park, un accord annoncé dès le 21 mars par GreenUnivers. Ce parc, attribué à Eneco en 2009 dans le cadre du Round 3 britannique, doit être développé à l’ouest de l’Ile de Wight. Sa capacité installée sera comprise entre 900 MW et 1,2 GW. La construction pourrait commencer en 2016, une fois toutes les autorisations obtenues, pour une exploitation à l’horizon 2019. C’est le troisième parc éolien offshore à l’international et le plus important pour EDF, après Teeside, également au Royaume-Uni, et C-Power, en Belgique. En France, EDF a récemment remporté trois parcs dans le cadre du premier appel d’offres.

  • Solaire en Allemagne

Le groupe chinois LDK Solar vient de finaliser le rachat de près de 38 % des actions du fabricant allemand de panneaux photovoltaïques Sunways pour un peu plus de 12 M€. LDK Solar, qui avait déjà acquis 33 % de la société en début d’année, détient désormais 70,88 % de son capital. Sunways échappe ainsi à la faillite après une année 2011 catastrophique avec un chiffre d’affaires divisé par deux à 115,4 M€. De son côté, LDK Solar s’implante sur le marché allemand, qui reste en forte croissance avec près de 1,8 GW installé au premier trimestre 2012.