Avec le CEA, Fermentalg veut devenir un champion national des micro-algues (Premium)

Print Friendly, PDF & Email
©Fermentalg

« C’est un accord exclusif et majeur », explique-t-on du côté de Fermentalg. La jeune pousse de Libourne (Gironde) continue de s’armer pour attaquer les futurs marchés des micro-algues : bioénergie, chimie verte, cosmétique, nutrition… Elle signe un partenariat stratégique d’au moins cinq ans avec le Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA). Fermentalg cherche à cultiver ...

 

Article précédentÉolien offshore : une turbine chinoise de 10 MW en 2015 ? (Premium)
Article suivantEnerkem renonce à son IPO, la série de désistements continue (Premium)