Un parc éolien flottant au large de Fukushima

Print Friendly, PDF & Email

Tout un symbole: un an après la catastrophe nucléaire qui a touché le Japon en mars 2011, les autorités annoncent un projet expérimental d’une petite ferme éolienne flottante de 16 MW au large des côtes de Fukushima. Trois éoliennes flottantes et une station de gestion seront développées et installées par les géants de l’industrie Hitachi, Mitsubishi Heavy Industries et Nippon Steel, lauréats de l’appel d’offres lancé par le ministère de l’Industrie, avec le soutien des maisons de commerce Marubeni et Mitsubishi et de l’Université de Tokyo.

Une première tranche de 2 MW sera mise en place dès cette année et les deux autres, de 7 MW chacune, seront ajoutées entre 2013 et 2015. A terme, 100 000 foyers seront alimentés en électricité par ces installations.

Réduire la part du nucléaire

Une façon d’encourager le développement des énergies renouvelables au Japon. Avec ce premier projet éolien, la préfecture de Fukushima fait un pas pour répondre aux engagements de l’Etat, qui veut réduire drastiquement la part du nucléaire et doit proposer un nouveau plan énergétique avec des solutions alternatives cet été. La grande majorité des 54 réacteurs nucléaires du pays ont été fermés après l’accident de la centrale Fukushima Daiichi.

« L’un des points les plus importants de ce projet expérimental est la coexistence de l’industrie de la pêche avec un parc d’éoliennes flottantes », a précisé le consortium, promettant de « travailler dur pour maintenir de bonnes relations avec les pêcheurs locaux », déjà ruinés par le tsunami et les rejets radioactifs dans ces zones.