En France, l’éolien confirme sa baisse, le photovoltaïque sa croissance

Print Friendly, PDF & Email

Alors que le marché du photovoltaïque est en avance sur les objectifs fixés par le Grenelle (déjà 2,8 GW raccordés sur les 5,4 prévus en 2020), l’éolien terrestre (6,7 GW) peine toujours à accélérer pour rejoindre les 19 GW prévus en 2020, selon les derniers chiffres du Commissariat général au développement durable (CGDD).

Le parc éolien cumule 1031 installations, soit 6 756 MW au 31 décembre 2011. Mais comme prévu, la progression est lente et les nouvelles capacités sont en repli de 37 % par rapport à 2010 : 790 MW seulement raccordés au réseau, une différence de 463 MW par rapport à l’année précédente. Le durcissement de la réglementation en 2011, avec le classement des parcs éoliens en zones ICPE (Installations classées pour la protection de l’environnement) pèse sur l’évolution du secteur.

Le marché de niche du petit éolien (puissance inférieure à 36 kW) concerne pour sa part 279 installations pour une puissance de 2,5 MW (+ 10 % par rapport à fin 2010).

La production d’électricité éolienne a atteint 11,6 TWh pour l’ensemble de 2011 (+24% sur un an), mais représente à peine plus de 2% de la consommation électrique française (2,4%). Trois régions arrivent en tête en termes de capacités installées : Champagne-Ardenne (970 MW), Picardie (875 MW), et Bretagne (678 MW).

Photovoltaïque en bonne santé

A la différence de l’éolien, le solaire a  fait un bond spectaculaire en 2011 avec désormais un parc de 2,8 GW. Il a été multiplié par près de 2,5 depuis la fin de l’année 2010, grâce notamment à la progression des installations de moyenne et grande taille. Un effet de rattrapage attendu : les projets ayant obtenu toutes leurs autorisations avant l’entrée en vigueur du moratoire de décembre 2010 doivent être raccordés au réseau avant fin juin 2012 pour bénéficier des anciens tarifs d’achat.

Avec désormais 242 295 installations, le parc s’est accru de plus de 1 634 MW en un an. On compte 7 681 installations de puissance supérieure à 36 kW contre 2 646 installations un an plus tôt  : soit une hausse de 290% !

Sur cette période, 56% des nouvelles installations se concentrent sur 6 régions du sud et de l’ouest du pays : Provence-Alpes-Côte d’Azur (366 MW), Midi-Pyrénées (284 MW), Aquitaine (265 MW), Languedoc-Roussillon (248 MW), Pays de la Loire (209 MW) et Rhône Alpes (200 MW).