Deals du 5 au 12 mars : qui survivra dans le solaire ? (Premium)

Print Friendly, PDF & Email

En France, les énergies renouvelables suscitent toujours autant d’ambitions que de désillusions : dans le solaire, un nouvel acteur prend son envol, Générale du Solaire (ex Sunnco Grands Comptes), mais GDF Suez doit voler au secours de sa filiale Energia, en grande difficulté. Côté éolien offshore, Technip structure son offre alors que le développeur Enertrag va finalement transformer son ancien projet de parc de Veulettes-sur-mer (Seine-Maritime), qui a subi de multiples attaques, en site d’essai.

Signalons aussi un très gros contrat dans la géothermie pour GDF Suez, un premier tour de table pour une start-up spécialisée dans l’étiquetage environnemental et une offensive de Renault dans les voitures électriques en Chine.

L’Etat poursuit son soutien aux cleantech : il vient de dévoiler sept nouveaux instituts d’excellence sur les énergies décarbonées (IEED), notamment dans la chimie verte, les énergies marines et le photovoltaïque. Ces plates-formes regroupant des acteurs privés et publics recevront des fonds publics avec pour ambition de devenir des références de niveau international.

A l’international, l’industrie solaire européenne reste vacillante, et la seule issue pour les entreprises consiste souvent à se vendre à des acteurs non-européens, même à bas prix : tel a été le choix du suisse Oerlikon Solar, une référence des machines-outils pour les usines photovoltaïques, repris par son partenaire asiatique, ou encore de Solon, pionnier des panneaux solaires allemands, racheté par un groupe émirati. Mais d’autres entreprises allemandes ont mis la clé sous la porte, alors que Berlin vient de baisser fortement ses tarifs de rachat, ce qui a déclenché des manifestations de professionnels à Berlin.

Dans le smart grid, ce sont les entreprises  japonaises qui mènent la danse, avec l’arrivée prochaine du groupe Hitachi dans le capital du groupe vedette américain Silver Spring Networks. Dans l’énergie marine, les hydroliennes du norvégien Hammerfest restent européennes, dans le giron de l’autrichien Andritz. Enfin, parmi les secteurs qui montent, celui du biogaz : un petit groupe belge vient de lever des fonds et vise notamment le marché français.

Tous les deals de la semaine ci-dessous (réservé aux abonnés). Vous voulez en savoir plus que cet aperçu ? N’hésitez plus, soyez informés sur tous les deals qui comptent en découvrant nos offres d’abonnement ...