Appel d’offres éolien offshore : tout pour EDF, selon la CRE

Print Friendly, PDF & Email

Coup de tonnerre dans le ciel de l’éolien en mer ! Dans le cadre de l’instruction de l’appel d’offres français sur cinq zones, la Commission de régulation de l’énergie (CRE) recommande de confier quatre parcs à l’équipe montée par EDF Energies Nouvelles avec le danois Dong Energy et le turbinier Alstom, affirme le journal Les Echos, sur la base de plusieurs sources.

Ce n’est pas tout : la CRE demanderait de déclarer infructueux l’appel d’offres sur le cinquième parc situé plus au nord, au large du Tréport, toujours selon le quotidien économique. C’est l’unique zone où un seul consortium est en lice : l’équipe de GDF Suez (et le projet de sa filiale La Compagnie du Vent) avec Vinci, CDC Infrastructure et le fabricant de turbines Areva.

Dans ce schéma, qui doit être analysé et arbitré par le gouvernement dans les prochains jours, GDF Suez et ses alliés ainsi que le consortium piloté par l’espagnol Iberdrola et Eole-RES perdraient tout. Idem pour Areva, engagé avec ces deux équipes. Le groupe nucléaire annulerait dès lors son projet de complexe industriel européen au Havre. L’allemand Siemens serait aussi perdant. À l’inverse, Alstom, tout puissant, ferait de Saint-Nazaire la capitale industrielle française de l’éolien offshore, et de Cherbourg son satellite.

Bruxelles pourrait s’énerver

Pour autant, un tel résultat final sur l’appel d’offres passerait difficilement auprès des autorités européennes. « EDF a été très offensif sur les prix », explique un proche du dossier, cité par Les Echos, pour expliquer le choix de la CRE. Le prix pèse pour 40% de la note finale, aux côtés du programme industriel (40%) et du projet environnemental (20%).

L’Etat aura le dernier mot et peut faire le choix de ne pas suivre (toutes) les recommandations de la CRE. Une réunion serait prévue à Matignon mercredi 4 avril prochain, au matin. Les résultats de l’appel d’offres sont attendus d’ici la mi-avril.

Pour prendre connaissance de tous les détails de l’appel d’offres, consortium par consortium, lire notre synthèse : Revue des armadas sur l’éolien en mer