DCNS : « Nous visons 30% de chiffre d’affaires dans les énergies marines en 2020 » (Premium)

Print Friendly, PDF & Email

2012 sera une année charnière pour DCNS : le groupe, détenu à 75% par l’Etat, sort de son incubation sur les énergies marines renouvelables pour amorcer des démonstrateurs avant l’industrialisation. Cette mutation sera d’abord visible sur les hydroliennes, où DCNS pourrait faire du fabricant irlandais OpenHydro, dont il est actionnaire, une véritable arme de guerre. Plus globalement, l’incubateur énergies marines de DCNS est appelé à devenir un pôle stratégique doté de quatre moteurs : énergie des courants marins, énergie thermique des mers (ETM), énergie des vagues et éolien offshore. Un positionnement unique au monde, sur lequel revient Frédéric Le Lidec, directeur de l’incubateur des énergies marines de DCNS. 

GreenUnivers :  Vous avancez très vite dans l’hydrolien. Un an après votre entrée au capital du ...