Pas de jaloux dans l’éolien, Valorem et Bard choisis par le port de Bordeaux (Premium)

Print Friendly, PDF & Email

Ils étaient en compétition pour décrocher un terrain du Grand port maritime de Bordeaux (GPMB), suite à un appel à candidatures lancé en juin 2011. Le développeur éolien girondin Valorem, orienté sur le terrestre, et l’industriel allemand Bard, spécialisé dans l’éolien marin, ont finalement été sélectionnés tous les deux pour un projet industriel sur le terminal du Verdon. En 2011, Bordeaux s’inscrivait parmi les ports français lorgnant sur l’industrie éolienne offshore. Sa position géographique, dans le sud de la France, l’a désavantagé par rapport à l’appel d’offres de 3 GW clos récemment, qui a vu l’axe Saint-Nazaire – Le Havre l’emporter avec Alstom et Areva.

Bordeaux doit désormais ...

 

 

Article précédentAdeme : 800 M€ pour les AMI au premier semestre 2012
Article suivantLe spécialiste de l’acoustique 01dB-Metravib repris par le fonds Evolem (Premium)