Les cleantech en France en 2012 : recentrage sur l’industrie

Print Friendly, PDF & Email

Le Panorama des cleantech en France en 2012, réalisé par GreenUnivers, montre une nette mutation : des secteurs tels le solaire et l’éolien terrestre reculent, mais sous l’impulsion de l’Etat, qui concentre ses efforts sur les filières industrielles les plus prometteuses, d’autres montent en puissance, comme les compteurs intelligents et l’éolien offshore.

Plus sélectifs, les investisseurs financiers ont réduit de près de 30% leurs investissements en 2011, mais les grands groupes ont misé sur l’expansion avec d’importantes acquisitions à l’international.

Le Panorama 2012 dresse un état des lieux de l’action de l’Etat, des grands groupes et des investisseurs sur les marchés de la croissance verte. Il analyse douze secteurs-clés (voitures électriques, énergies renouvelables, bâtiment vert, eau…) et évalue leurs perspectives de développement pour 2012. Pour chacun, il identifie les grands acteurs, les start-up innovantes, les leviers du marché et la place de la France par rapport aux autres grands pays.

Sur les douze secteurs étudiés, quatre catégories se distinguent :

  •  Les secteurs les plus prometteurs : bâtiment vert & efficacité énergétique, smart grid (réseaux intelligents), véhicules électriques & écomobilité.
  • Les étoiles montantes : chimie verte, biocarburants, stockage d’énergie et énergies marines renouvelables.
  • Les secteurs en rythme de croisière : eau, déchets & recyclage, biomasse
  • Les délaissés : éolien terrestre, solaire.

Pour accéder au Panorama des cleantech en France en 2012, cliquez ici.