Le franc-tireur des batteries Ener1 menacé (Premium)

Print Friendly, PDF & Email

Mauvaise nouvelle pour Barack Obama : Ener1, maison mère du petit fabricant de batteries pour voitures électriques Enerdel, qui avait reçu un prêt garanti de 118 millions de dollars du gouvernement, se déclare en faillite, comme si un indépendant avait peu de chance dans ce secteur trusté par les grands groupes. Et ce, deux jours après le discours rassurant du président américain sur sa volonté de continuer à aider les cleantech.

En moins de cinq mois, Ener1 est la troisième start-up des cleantech, après Solyndra et la moins connue Beacon, à se placer sous le chapitre 11 de la loi sur les faillites après avoir reçu une aide du gouvernement américain. Pourtant, selon Ener1, EnerDel ...