Deals du 9 au 16 janvier : l’Allemagne reste n°1 du solaire, les éoliennes françaises avancent et Aérowatt devient suisse (Premium)

Print Friendly, PDF & Email

La France a enfin clos son premier appel d’offres dans l’éolien offshore. Dix offres ont finalement été déposées auprès de la Commission de régulation de l’énergie par quatre consortiums : un piloté par EDF EN et Alstom candidat sur quatre zones, deux pilotés par GDF Suez et Vinci candidats sur quatre zones également et un dernier piloté par Iberdrola et Eole-Res qui vise deux zones. Le dépôt des candidatures a révélé deux surprises : l’absence de l’énergéticien allemand E.ON, pressenti aux côtés de GDF Suez mais qui qui a finalement jeté l’éponge, et l’arrivée de dernière minute de CDC Infrastructure à sa place.

Les candidatures étaient  peine remises qu’EDF officialisait le remplacement des deux patrons de sa filiale EDF EN, Pâris Mouratoglou et David Corchia. Ce dernier est remplacé par Antoine Cahuzac, jusqu’ici président du directoire de HSBC Private Bank France.

Le producteur d’énergies renouvelables Aérowatt, détenu jusque là par des fonds, passe à une nouvelle étape de son développement : il est racheté par un petit producteur d’électricité verte suisse, KKB, pour une valorisation de près de 39 millions d’euros. Dans le solaire, on retiendra aussi la levée de fonds du jeune groupe SunPartner, pour ses deux sociétés Wysips et Axiosun, et le report de la date limite pour les offres de reprise de Photowatt, auquel plusieurs PME du secteur s’intéressent.

Dans la chimie verte, Olygose boucle son premier tour de table et Cellectis signe un partenariat avec Total sur les micro-algues. Et dans d’autres secteurs, deux PME se renforcent via des acquisitions : Aqualabo (eau) et Greenflex (conseil).

A l’international, l’Allemagne a finalement battu un nouveau record pour les installations solaires en 2011 (7,5 GW). Dans l’éolien, Sempra et BP Wind Energy vont investir 1 milliard de dollars dans deux énormes parcs aux Etats-Unis et le fabricant allemand REpower a consolidé ses positions dans les pales d’éoliennes offshore en montant à 100% de PowerBlades.

A noter également, le développement du fonds Clean Energy (BNP Paribas) dans la biomasse au Royaume-Uni.

Lire la synthèse complète des deals de la semaine (service réservé à nos abonnés : voir nos offres)

France ...