MyCO2 parie sur des « coupons » verts et cherche 1 million €

Print Friendly, PDF & Email

Attirer le grand public vers la consommation responsable grâce à un système high-tech de coupons verts : c’est le nouveau pari de la société parisienne MyCO2, à travers une offre baptisée Green Points, lancée début 2012. Il s’agit d’un outil de fidélisation des consommateurs qui choisiront des magasins ou des produits sélectionnés par MyCO2, combinant une application gratuite pour smartphone, un outil de géolocalisation et des flashcodes.

Créée en 2010 par François Bordes, un ancien de Capgemini qui détient plus de 86% du capital, via sa holding Aloke, MyCO2 tourne la page de projets et de partenariats initiaux et se recentre sur trois activités : son programme de fidélisation, l’affichage environnemental et les outils de pilotage et de conseil.

La start-up de six salariés devrait réaliser un chiffre d’affaires d’environ 300.000 euros en 2011 et compte sur un carnet de commandes de 700.000 euros pour commencer la nouvelle année.  La société, qui espère boucler bientôt une levée de fonds auprès de partenaires institutionnels et de fonds privés de plus d’un million d’euros, vise en 2012 un million d’euros en chiffre d’affaires.

La simplicité pour attirer des clients…

Son fonctionnement simple est le grand attrait de Green Points : le système permet de localiser sur un plan les lieux, les produits, les éco-gestes et les bons plans des partenaires choisis par MyCO2. Après avoir réalisé leur achat de produit « vert » ou dans une enseigne jugée comme telle, ou encore une action écologique qui peut aller du recyclage à la location d’une voiture électrique, les consommateurs scannent un flashcode qui leur fait gagner des points permettant de bénéficier de réductions auprès des partenaires.

…et leur fidélisation pour attirer les commerçants

« Notre programme est ouvert à toutes les sociétés qui s’inscrivent dans une démarche responsable », explique François Bordes. MyCO2 reçoit les demandes de partenariats et utilise sa propre grille, Green Score, pour réaliser une évaluation environnementale. Les partenaires paient un abonnement mensuel, dont le coût dépend de la taille de l’entreprise et qui commence à partir de 10 euros pour les petits commerces, et une commission en fonction des Green Points attribués selon une tarification dégressive.

Green Points fonctionnera d’abord en Île-de-France, où une cinquantaine de commerces participent déjà au programme, mais sa vocation est nationale, voire internationale. Des partenaires en Suisse, en Belgique, aux Etats-Unis et dans les pays scandinaves sont intéressés par ce programme dont le développement dépend des partenariats qu’il peut nouer au niveau local.